L’interview Robe de Mariée #2


1

Cette semaine c’est Chloé Jaouën, créatrice et fondatrice de la marque Mademoiselle de Guise qui s’est prêtée au jeu de L’interview “Robe de Mariée”:

Si tu devais te définir en tant que robe de mariée à quoi ressemblerais­-tu ? Serais­-tu l’une de tes créations en particulier ? En quelles matières et couleurs serais­-tu ?

Si j’étais une robe de mariée, je serais féminine, sexy et chic à la fois. Évidemment mon style est retranscrit à travers les collections de Mademoiselle de Guise, dur d’en choisir qu’une…je les aime toutes ! Je dirais le modèle « Louise » pour la dentelle, « Margot » pour le dos et le plumetis sur la jupe et « Marthe » pour le côté sexy de la jupe courte avec de la transparence.

Si tu devais choisir un mouvement artistique qui t’inspire tes collections lequel serait­-il ?

Je dirais un mélange de trois mouvements : le contemporain, le minimaliste avec une touche de romantisme !

Contemporain car nos coupes sont graphiques et modernes à la fois, minimaliste pour le côté épuré et Romantisme car dans nos collections nous tenons à garder cette touche romantique, avec des petits détails font la différence.

Y a­-t-­il des thèmes récurrents que l’on retrouve dans ton travail chaque saison ?

Les découpes graphiques, les jeux de matières et de transparences, font partis des codes qui définissent bien le style de Mademoiselle de Guise et que l’on retrouve sur nos modèles au fil des collections.

Quel style de femme souhaits­ tu habiller ? As -tu une muse ?

Il n’y a pas de style de femmes en particulier, c’est plutôt les femmes qui se reconnaîtront dans notre univers pétillant et citadin.

Isadora Duncan, pour sa personnalité. Elle était une danseuse contemporaine du début des années 1900, qui a révolutionné la danse par sa liberté d’expression. C’était une femme qui s’assumait pleinement, libérée et qui n’avait pas peur d’imposer son style, je trouve cela admirable.

Et dans tes rêves les plus fous si on t’offre une baguette magique pour quelle star réelle ou personnage fictif voudrais ­tu réaliser la robe blanche !

J’ai bien ma petite idée… Marie Stuart ! Parce qu’on lui a piqué son nom (en effet, Marie Stuart est la petite fille du Duc de Guise, donc Mademoiselle de Guise). C’est grâce à elle que la tradition de la robe blanche pour le mariage est née, à l’époque la couleur du deuil était le blanc, elle portait le deuil de son père lors de son mariage. Alors si on pouvait lui réaliser sa robe dans nos rêves les plus fous, la boucle serait bouclée !

Si tu devais choisir un film ou un réalisateur qui t’inspire pour créer quand l’inspiration ne vient pas ?

Je dirais Loïc Prigent, qui a réalisé des documentaires sur beaucoup de créateurs de mode influents. Ses documents sont passionnants, et montrent l’envers du décor. Toujours très inspirant.

Une musique peut être ? Pour terminer sur quelques notes de douceur

Tavares – Heaven Must be Missing !  (pour l’écouter c’est par ici)

 

Merci de nous avoir ouvert ton univers ! accepterais-tu de nous faire un « selfie » pour nos lectrices ?
image1
♡ Chloé et Iseline vous accueillent sur-rendez-vous dans leur Showroom
Au 5 Cité de Trévise, dans le 9ème arrondissement de Paris.
Partager:

Instragram

3   53
10   46
3   29
8   187
4   67